Découvrez tous
les spectacles de
la saison 15-16 !

en savoir +

 

L'Italie à l'honneur
avec 3 spectacles
en VO

en savoir +

 

Abonnez-vous
en ligne !

en savoir +

 

Ouverture de la saison
le 2 septembre avec “Les
Géants de la montagne”
Pirandello / Braunschweig

en savoir +

 

15 rue Malte-Brun
Paris 20e
01 44 62 52 52

Chargement...

v

X

Éditoriaux

Stéphane Braunschweig

Nous aurons donc préparé cette quatrième saison sous ma direction dans le contexte d’une élection présidentielle où la culture aura été tenue singulièrement éloignée des débats et des enjeux. Comment tenir un discours sur la culture, comment même avoir un projet ambitieux pour la culture, quand il faut coûte que coûte réduire la dette publique pour ne pas sombrer comme la Grèce, et en même temps créer des emplois, remonter le pouvoir d’achat, redonner des moyens à l’Éducation nationale et à la Recherche, etc.? Nous vivons depuis des mois dans une situation “d’extrême-urgence”, dramatisée par les images spectaculaires qui nous proviennent de pays au bord de la faillite et le suspense insoutenable provoqué par les fameuses agences de notation : un théâtre de crise, super efficace côté angoisse et émotion, qui peut sembler parfois rendre un peu caduque notre théâtre à nous, celui qui prend son temps pour fouiller l’humain, pour déjà chercher à comprendre les questions avant de commencer à y répondre, et pour tenter d’inventer des formes qui rendent sensible le temps présent.


Il nous faut pourtant tenir notre cap, avec la conviction profonde que ce temps que les artistes prennent pour douter et se remettre toujours en question est utile aussi, et nécessaire, au coeur de la tourmente du temps qui court, et que c’est dans ces doutes et ces questions que l’art est plus que jamais politique. Nous sommes parfois en avance, parfois en retard, parfois pertinents, parfois à côté de la plaque – ce sont les risques que nous prenons –, mais toujours justes quand nous assignons à l’imaginaire le rôle de nous aider à rendre vivable notre présent, et à l’humour celui de nous alléger de nos illusions. Ce n’est donc sans doute pas un hasard, si – sans que nous l’ayons sciemment cherché – les figures d’artistes vont envahir cette saison les plateaux de La Colline, nous invitant à partager leurs doutes, leurs convictions, leurs questions – et leurs espoirs.