Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube
Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube

Chargement...

v

La Colline - théâtre national

Les spectacles de septembre 2017 à décembre 2018

du 11 au 22 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte, mise en scène, images
Jan Lauwers & Needcompany

avec
Grace Ellen Barkey, Jules Beckman, Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Melø Dahl, Benoît Gob, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, Elke Janssens, Jan Lauwers
spectacle en anglais, arabe, français, néerlandais, norvégien, tunisien surtitré en français

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 8 Novembre au 2 Décembre 2017 Petit Théâtre

texte Annick Lefebvre

mise en scèneAlexia Bürger

avec
Marie‑Ève Milot
création à La Colline
spectacle en québécois non surtitré en français
Les Barbelés © Maxyme G. Delisle, Le Consulat

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 17 Novembre au 17 Décembre 2017 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 au 29 Décembre 2017 Petit Théâtre

parole Sébastien Barrier

musiqueNicolas Lafourest

avec
Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest
spectacle tout public à partir de 9 ans
Gus@Sébastien Barrier

<

>

en savoir +

réservez

V

 

les 23 et 30 décembre Grand Théâtre

du 17 Janvier au 11 février 2018 Petit Théâtre

de Julien Gaillard

mise en scène et scénographieSimon Delétang

avec
Rémi Fortin, Julien Gaillard, Frédéric Leidgens
création à La Colline
La Maison © Dara Scully, Rituals

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 au 28 Janvier 2018 Grand Théâtre

d' Elfriede Jelinek

mise en scèneKatie Mitchell

avec
Jule Böwe, Stephanie Eidt, Renato Schuch, Maik Solbach
spectacle en allemand surtitré en français
Schatten © Gianmarco Bresadola

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 au 18 février 2018 Grand Théâtre

de Doug Wright

mise en scène et espace scéniqueJean-Pierre Cloutier, Robert Lepage

avec
Pierre‑Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre‑Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary‑Lee Picknell
spectacle à partir de 16 ans
Quills © Stephane Bourgeois

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 Mars au 1er Avril 2018 Petit Théâtre

du 14 Mars au 11 Avril 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac‑Olanié, Véronique Nordey, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simon Rembado,  , Charles Segard‑Noirclere, , Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk...
création à La Colline
Victoires Wajdi Mouawad

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 2 au 26 Mai 2018 Grand Théâtre

d' Alexandra Badea

mise en scèneAnne Théron

avec
Liza Blanchard,  Judith Henry,  Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz
A la trace © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 3 au 19 Mai 2018 Petit Théâtre

texte Claudine Galea

mise en scèneBenoît Bradel

avec
Émilie Incerti Formentini, Raoul Fernandez, Emmanuelle Lafon, Seb Martel, Séphora Pondi et à l’image Gaël Baron, François Chattot, Valérie Dréville, Norah Krief, Annie Mercier...
Au Bois © Benoît Bradel

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 23 Mai au 17 Juin 2018 Petit Théâtre

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

texte, mise en scène, conception visuelle et scénographique
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada... et les enfants
Je suis un pays © Wavian

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

conception et texte
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Ulrich von Sidow, Hedi Zada
Vincent Macaigne

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 Septembre au 14 Octobre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Alexandra Badea

avec
Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Thierry Raynaud, Sophie Verbeeck
création à La Colline
Points de non-retour © Kader Lassina Touré

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 20 Septembre au 20 Octobre 2018 Grand Théâtre

de Léonora Miano

mise en scèneSatoshi Miyagi

avec
la troupe du Shizuoka Performing Arts Center
création à La Colline
spectacle en japonais surtitré en français
Léonora Miano

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 13 Novembre au 2 Décembre 2018 Petit Théâtre

de Romeo Castellucci

avec
Phurpa...
spectacle en français et en langue generalissima
Uso umano di esseri umani

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 14 Novembre au 16 Décembre 2018 Grand Théâtre

Spectacles passés

du 27 Septembre au 7 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte Mohamed El Khatib

conception, réalisationMohamed El Khatib et Fred Hocké

avec
une soixantaine de supporteurs du Racing Club de Lens
avec le Festival d’Automne à Paris et le Théâtre de la Ville

<

>

en savoir +

V

 

du 20 Septembre au 19 Octobre 2017 Petit Théâtre

texte, mise en scène et peintures
Valère Novarina

avec
Dominique Pinon
création à La Colline
représentations supplémentaires les 17, 18 et 19 octobre
L'Homme hors de lui crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

haut de page

X

Mise en jardin

Venant d’un pays pour qui la notion d’hospitalité relève du sacré, il me fallait repenser la manière avec laquelle le théâtre s’ouvre à son territoire et aux humains qui ont à le fréquenter.
Wajdi Mouawad


croquis Gilles Clément

Un théâtre est un espace où la parole prend une fonction différente de celle de l’espace urbain, voilà pourquoi il importe de penser l’hospitalité en lien avec l’idée d’une parole sacralisée, déviée, libérée…

Comment accueillir celui qui se dirige vers le théâtre, depuis la place Gambetta et les rues adjacentes, se présente devant le bâtiment et, avant même d’y pénétrer, comment le bâtiment devrait-il lui apparaître ?

C’est autour de ces préoccupations qu’est né le projet de végétalisation du théâtre et de la rue Malte-Brun. En collaboration avec la Mairie du 20e arrondissement, la rue et les trottoirs seront partiellement plantés d’essences adaptées à l’environnement urbain – possiblement prises dans le cimetière du Père-Lachaise voisin – et des plantes grimpantes s’élèveront le long des colonnes du bâtiment, rappelant ainsi ce qu’est une colline.

Ce projet a l’ambition de redessiner l’image du lieu et affirmer l’esprit de convivialité, accessibilité et hospitalité. La multiplication des actions en faveur de la diversité et du vivre ensemble est l’un des points forts des nouvelles propositions faites aux publics. Fréquenter le théâtre car il est national et public, la propriété de tous, mais aussi car il est accueillant ; il s’ouvre vers l’autre, vers le différent. Mais cela aussi, grâce à l’implication d’associations du quartier, pour permettre des rencontres engagées et accueillir des ateliers, des scolaires (aides aux devoirs en fin de journée, leçons d’alphabétisation).

L’aspect environnemental de ce projet doit également permettre la maîtrise des consommations d’énergie. Son entretien doit être à la fois professionnel et ouvrir à la transmission vers la jeunesse des savoirs et des méthodes. Redessiner les contours du théâtre, c’est redéfinir le lien avec le public.

Cette mise en jardin permettra d’accueillir :
• les 150 associations du quartier et des territoires limitrophes qui participent aux ateliers du théâtre,
• les 600 jeunes qui bénéficieront de l’aide aux devoirs et au soutien scolaire
• les 2000 jeunes qui profiteront du web café et des équipements dédiés
• les 80 000 spectateurs qui fréquentent ce lieu annuellement

L’équipe de La Gamelle des Cheffes, bar-restaurant solidaire, s’inscrit également dans cette démarche d’ouverture. Au-delà de l’accompagnement de l’activité du théâtre, l’ambition est d’élargir leur présence dès la fin d’après-midi, pour que les habitants des environs viennent s’y désaltérer, s’y ressourcer et s’approprient l’espace.


Colline, promontoire, élévation, territoireoù l’on s’évade, d’où l’on résiste, lieu d’où l’on voit. Plus accessible qu’une montagne, plus chaleureuse qu’une plaine, la colline appartient davantage aux humains qu’aux Dieux. Il s’agit d’un lieu unique, d’autant plus quand un théâtre en porte le nom.

Un jardin pour relier l’extérieur à l’intérieur. Faire de la rue une invitation au théâtre en défaisant les frontières qui les séparent. Lier la rue au théâtre comme un refus d’exclure, une invitation à la rencontre.

Comment dire l’hospitalité et comment, une fois à l’intérieur, découvrir la poésie de l’accueil ? Un paysage s’ouvrant grâce à la rencontre entre l’architecture du lieu et sa mise en jardin.

Éprouver le désir de vouloir y rester. Comme en une clairière inattendue. Si l’on fabrique ici du théâtre, on peut aussi profiter du thé vert et du wifi en accès libre, on peut s’asseoir et se détendre, découvrir des documentations dédiées et utiliser les tablettes interactives sur les tables mobiles de médiation, on peut y lire, journaux et livres mis à disposition, étudier aux tables installées au milieu des végétaux et des minéraux, y trouver un espace d’échange.

Gilles Clément est engagé dans une démarche qui allie la poésie du jardin à une vision politique du paysage. Appelée jardin de résistance cette démarche redonne ses chances à une manière de vivre qui consiste à se réapproprier un lien sain au monde en s’y incluant sans s’en exclure.

Par jardin de résistance il faut entendre l’ensemble des espaces publics et privés où l’art de jardiner se développe selon des critères d’équilibre entre la nature et l’homme avec le souci de préserver tous les mécanismes vitaux, toutes les diversités – biologiques ou culturelles – dans le plus grand respect des supports de vie et dans le plus grand souci de préserver le bien commun et l’humanité tributaire de ce bien commun. À travers les jardins de résistance se défi nit un art de vivre qui ne concerne pas seulement la question du jardin mais, d’une façon globale, le rapport de l’homme à son environnement social et biologique.

C’est à la lecture de cette conviction entêtée vers le bien, qu’est apparue l’évidence du lien avec la vision que je désire ardemment apporter à La Colline. J’ai été bouleversé par la jonction si étroite entre la puissance de ses énoncées théoriques et leurs incarnations concrètes dans les paysages et les jardins qu’il a rêvés.
Il y a un proverbe africain qui dit : Sorcier, ne te contente pas de me parler de la pluie, mais fais pleuvoir aussi. Si ce proverbe est vrai, alors on pourrait dire que Gilles Clément est un grand sorcier. Il fait pleuvoir sous forme de jardin les rêves qui le hantent. C’est cette émotion, née de ma rencontre avec son travail, qui m’a naturellement donné envie de l’inviter à prendre en charge la conception artistique de la mise en jardin de La Colline.

W. M.


Pour un espace public apaisé et partagé entre Gambetta et Père-Lachaise
La végétalisation de la rue Malte-Brun fait parti des projets lauréats du Budget participatif 2017 de la Mairie de Paris, grâce à plus de 1800 votes parisiens le plébiscitant.
En savoir plus sur le budget participatif

Contacts
Monia Triki
Responsable du mécénat - 01 44 62 52 26
Arnaud Antolinos
Secrétaire général, directeur des projets - 01 44 62 52 06
Patricia Michel
Administratrice - 01 44 62 52 29