Trilogie des secrets

du 21 avril au 17 mai 2020


Trilogie des secrets composée de 

Al Atlal Chant pour ma mère de Norah Krief, 

Et pourquoi moi  je dois parler comme toi ? d'Anouk Grinberg

et CURTAIN CALL! de Judith Rosmair

est présentée en intégrale les samedis et dimanches à 16h

Trois histoires, trois comédiennes, trois variations sur les thèmes des hommages, des souvenirs et des secrets.

Norah Krief interprétait en 2016 un extrait du chant d’Oum Kalsoum Al Atlal en ouverture de Phèdre(s) mis en scène par Krzysztof Warlikowski.
Cette expérience a résonné pour la comédienne et chanteuse comme un appel, appel à la mémoire et au souvenir de sa propre mère, juive tunisienne immigrée dans la banlieue parisienne, qui fredonnait souvent cet air, mythique dans tout le Moyen-Orient. Écho à la nostalgie d’un pays perdu et aux souvenirs d’enfance longtemps réprimés, Norah Krief, accompagnée de musiciens, rend un hommage à sa mère, aux déracinés et à leurs descendants.

spectacle présenté les mardis à 20h et les samedis et dimanches à 16h dans le cadre de la trilogie

Accompagnée du musicien Nicolas Repac, Anouk Grinberg s’empare des mots de femmes et d’hommes enfermés dans des hôpitaux psychiatriques. Au cours de leur internement, ils ont écrit des lettres, des textes, des chansons, paroles d’espoir, d’amour, confessions, reproches, incompréhensions, désirs fous. Ces textes d’art brut sont d’authentiques chants de vie. En joignant leurs voix et sons de comédienne et de musicien, ils font résonner sur le plateau ces auteurs méconnus avec des poètes tels que Henri Michaux ou Emily Dickinson. Autant de cris puissants d’une poétique à nu.

spectacle présenté les mercredis à 20h et les samedis et dimanches à 16h dans le cadre de la trilogie

CURTAIN CALL! est l’histoire d’une actrice qui ne parvient pas à trouver le sommeil à la veille de sa première. Elle doit incarner le personnage d’Anna Karenine de Tolstoï mais étrangement, elle reçoit une toute nouvelle version du texte. Dans son désespoir sans sommeil, elle dérive sur son passé, son présent et son avenir, le personnage d’Anna Karenine s’empare d’elle pour se remémorer, à la lecture du journal intime de sa mère décédée, l’histoire de son enfance. Non, elle ne veut pas mourir, ni dans la vie, ni sur scène ! Cédant à l’appel du rideau, le « curtain call », la musique devient sa voix intérieure, son ange et son démon, son moteur.

Accompagnée d’un musicien, Judith Rosmair, à travers ce récit théâtral, livre ses sensations du lien entre son métier de comédienne et le fond intime sur lequel, souvent, repose le mystère de ce métier.

spectacle présenté les jeudis à 20h et les samedis et dimanches à 16h dans le cadre de la trilogie

Et pourquoi moi... ©Sarah Moon - CURTAIN CALL! ©Ebby Koll - Al Atlal Chant pour ma mère ©Jean-Louis Fernandez
voir toutes les photos

partenaires média du spectacle

découvrir aussi
Points de non-retour [Quais de Seine]
Alexandra Badea
7 novembre — 1 décembre
2019
en savoir plus
Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge
Arthur H - Wajdi Mouawad
13 novembre — 29 décembre
2019
en savoir plus
Fable pour un adieu
Emma Dante
11 décembre — 22 décembre
2019
en savoir plus