Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube
Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube

Chargement...

v

La Colline - théâtre national

Les spectacles de septembre 2017 à décembre 2018

du 17 Novembre au 17 Décembre 2017 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline
Tous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 6 au 29 Décembre 2017 Petit Théâtre

parole Sébastien Barrier

musiqueNicolas Lafourest

avec
Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest
spectacle tout public à partir de 10 ans
Gus © Caroline Ablain

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

les 23 et 30 décembre Grand Théâtre

du 17 Janvier au 11 février 2018 Petit Théâtre

de Julien Gaillard

mise en scène et scénographieSimon Delétang

avec
Rémi Fortin, Julien Gaillard, Frédéric Leidgens
création à La Colline
La Maison © Dara Scully, Rituals

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 au 28 Janvier 2018 Grand Théâtre

d' Elfriede Jelinek

mise en scèneKatie Mitchell

avec
Jule Böwe,  , Cathlen Gawlich,  , Renato Schuch, Maik Solbach
spectacle en allemand surtitré en français
Schatten © Gianmarco Bresadola

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 au 18 février 2018 Grand Théâtre

de Doug Wright

mise en scène et espace scéniqueJean-Pierre Cloutier, Robert Lepage

avec
Pierre‑Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre‑Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary‑Lee Picknell
spectacle à partir de 16 ans
Quills © Stephane Bourgeois

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 Mars au 1er Avril 2018 Petit Théâtre

du 14 Mars au 11 Avril 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac‑Olanié, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simon Rembado,  , Charles Segard‑Noirclere, , Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk...
création à La Colline
Victoires Wajdi Mouawad

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 2 au 26 Mai 2018 Grand Théâtre

d' Alexandra Badea

mise en scèneAnne Théron

avec
Liza Blanchard,  Judith Henry,  Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz
A la trace © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 3 au 19 Mai 2018 Petit Théâtre

texte Claudine Galea

mise en scèneBenoît Bradel

avec
Émilie Incerti Formentini, Raoul Fernandez, Emmanuelle Lafon, Seb Martel, Séphora Pondi et à l’image Gaël Baron, François Chattot, Valérie Dréville, Norah Krief, Annie Mercier...
Equipe de Au bois @DRAu Bois © Benoît Bradel

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 23 Mai au 17 Juin 2018 Petit Théâtre

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

texte, mise en scène, conception visuelle et scénographique
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada... et les enfants

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

conception et texte
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 Septembre au 14 Octobre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Alexandra Badea

avec
Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Thierry Raynaud, Sophie Verbeeck
création à La Colline
Points de non-retour © Kader Lassina Touré

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 20 Septembre au 20 Octobre 2018 Grand Théâtre

de Léonora Miano

mise en scèneSatoshi Miyagi

avec
la troupe du Shizuoka Performing Arts Center
création à La Colline
spectacle en japonais surtitré en français
Léonora Miano

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 13 Novembre au 2 Décembre 2018 Petit Théâtre

de Romeo Castellucci

avec
Phurpa...
spectacle en français et en langue generalissima
Uso umano di esseri umani

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 14 Novembre au 16 Décembre 2018 Grand Théâtre

Spectacles passés

du 27 Septembre au 7 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte Mohamed El Khatib

conception, réalisationMohamed El Khatib et Fred Hocké

avec
une soixantaine de supporteurs du Racing Club de Lens
avec le Festival d’Automne à Paris et le Théâtre de la Ville

<

>

en savoir +

V

 

du 11 au 22 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte, mise en scène, images
Jan Lauwers & Needcompany

avec
Grace Ellen Barkey, Jules Beckman, Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Melø Dahl, Benoît Gob, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, Elke Janssens, Jan Lauwers
spectacle en anglais, arabe, français, néerlandais, norvégien, tunisien surtitré en français

<

>

en savoir +

V

 

du 20 Septembre au 19 Octobre 2017 Petit Théâtre

texte, mise en scène et peintures
Valère Novarina

avec
Dominique Pinon
création à La Colline
représentations supplémentaires les 17, 18 et 19 octobre
L'Homme hors de lui crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 8 Novembre au 2 Décembre 2017 Petit Théâtre

texte Annick Lefebvre

mise en scèneAlexia Bürger

avec
Marie‑Ève Milot
création à La Colline
spectacle en québécois
Les Barbelés © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

haut de page

X

X

August Strindberg

auteur (1849 – 1912)

C’est le 22 janvier 1849 que naît Johan August Strindberg, au sein d’une famille déjà nombreuse et qui connaît des moments difficiles. Son père, d’origine bourgeoise, est épicier, puis commissionnaire maritime; sa mère, issue d’un milieu pauvre, a auparavant servi comme bonne. À sa mort, le jeune August, qui fait preuve d’une sensibilité très vive, est âgé de treize ans. Au sortir du lycée, il commence à l’automne de 1867 des études de médecine à l’université d’Uppsala, mais rentre au printemps de 1868 à Stockholm, où il trouve une place de précepteur: il lui faut gagner sa vie. L’année suivante, il se découvre une vocation d’auteur dramatique et renonce à la carrière médicale. Deux autres séjours à Uppsala, en 1870 et en 1871, ne lui rapportent aucun titre universitaire. À partir de 1872, Strindberg s’établit à Stockholm, où il est employé comme journaliste.En décembre 1874, il est nommé assistant à la Bibliothèque royale et le sera jusqu’en 1882. Il fait la connaissance et tombe amoureux de Siri von Essen (1850-1912), baronne Wrangel, en 1875. Après avoir obtenu le divorce, celle-ci fait ses débuts au théâtre; Strindberg l’épouse le 30 décembre 1877. Les premières années de mariage sont heureuses; Strindberg a deux filles, Karin et Greta. Son premier grand drame, Maître Olof (1872), dont il écrit une seconde version en vers en 1876, et surtout le roman de critique sociale La Chambre rouge (1879) lui ont apporté la célébrité. Mais les critiques ne se font pas faute de l’attaquer, et bientôt sa susceptibilité maladive le force à fuir la Suède, brisant ainsi la carrière dramatique de sa femme. En 1883, Strindberg part pour la France avec sa famille; l’année suivante, il s’installe en Suisse, où naît un fils: Hans. La parution de la première partie de Mariés (1884) lui attire un procès, et il doit se rendre à Stockholm, incident qui le laisse empreint d’une profonde amertume. Il vient s’établir au Danemark en 1887, où il vit avec sa famille dans des conditions économiques de plus en plus précaires, et il rentre en Suède en 1889, dans un climat de folie et de discorde: le divorce sera finalement prononcé en 1891.La production littéraire de Strindberg s’intensifie: autobiographie, qu’il intitule Le Fils de la servante (1886) ; romans, parmi lesquels Gens de Hemsö (1887) et Au bord de la mer (1890) ; théâtre, avec les grands drames naturalistes: Père (1887), Mademoiselle Julie (1888) et Créanciers(1888).En septembre 1892, Strindberg part pour Berlin, où il rencontre Frida Uhl (1872-1943), journaliste autrichienne de vingt et un ans. Ils se marient au mois de mai 1893 à Helgoland et font un voyage de noces en Angleterre. Puis ils séjournent en Allemagne et en Autriche. Une petite fille, Kerstin, naît de leur union. En août 1894, Strindberg vient à Paris et sombre de nouveau dans la misère et la folie. Sa femme rompt avec lui, mais ce n’est qu’en 1897 que sera acquis le divorce. Pendant son séjour à Paris, Strindberg entre dans la période de crises qu’il décrira dans Inferno (1897) : cinq crises de névrose de juillet 1894 à novembre 1896. Il revient ensuite en Suède et, après un bref voyage en Autriche, s’installe à Lund, où il restera jusqu’en 1899.Sa production littéraire s’est renouvelée: les trois parties du drame allégorique intitulé Le Chemin de Damas (1899-1904) sont surprenantes. Mais Strindberg se tourne essentiellement vers les drames historiques, dont le plus célèbre est sans conteste Gustave Vasa (1899).En 1899, il a cinquante ans: la prospérité lui est enfin revenue, et il peut définitivement venir vivre à Stockholm. Il s’éprend d’une jeune actrice norvégienne, Harriet Bosse, qu’il épouse le 6 mai 1901. Mais leur bonheur est de courte durée, malgré la naissance d’une fille, Anne-Marie, l’année suivante. Ils divorcent en 1904. Solitaire une fois encore, Strindberg rédige, non sans fureur, Drapeaux noirs (1904), puis monte en 1907 son Théâtre-Intime (Kammarspel), ce dont il rêvait depuis longtemps. Il meurt le 14 mai 1912. 
Œuvres principales
Théâtre :Maître Olof (1872), Père (1887),Mademoiselle Julie (1888), Paria (1888), Créanciers (1889), Le Chemin de Damas (1898-1904), La Danse de mort (1901), Le Songe (1902), Le Pélican (1907), La Sonate des spectres (1907).
 
Romans, nouvelles, récits et contes : Le Cabinet rouge (1879),Destins et visages (1882- 1885),Mariés ! (Giftas I & II, 1884 & 1886), Tschandala (1889), Au bord de la vaste mer (1890), Le Couronnement de l’édifice (1906).
 
Autobiographies : Le Fils de la servante : Le Fils de la servante (1886), Fermentation (1867-1872),Dans la chambre rouge (1872-1875), L’Écrivain (1877-1886), Le Plaidoyer d’un fou (1895) ; Inferno (1897), Légendes (Inferno III, 1898), L’Abbaye (1902), Seul (1903).
 
Essais : Parmi les paysans français (1889), Petit catéchisme à l’usage de la classe inférieure
(1884-1886).
 
Correspondance : Lettres à Harriet Bosse (1900-1906), Bréviaire alchimique. Lettres d’August Strindberg à Jollivet-Castelot (1912?).

Revenir à la liste des auteurs