Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube
Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube

Chargement...

v

La Colline - théâtre national

Les spectacles de septembre 2017 à décembre 2018

du 17 Novembre au 17 Décembre 2017 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline
Tous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 6 au 29 Décembre 2017 Petit Théâtre

parole Sébastien Barrier

musiqueNicolas Lafourest

avec
Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest
spectacle tout public à partir de 10 ans
Gus © Caroline Ablain

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

les 23 et 30 décembre Grand Théâtre

du 17 Janvier au 11 février 2018 Petit Théâtre

de Julien Gaillard

mise en scène et scénographieSimon Delétang

avec
Rémi Fortin, Julien Gaillard, Frédéric Leidgens
création à La Colline
La Maison © Dara Scully, Rituals

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 au 28 Janvier 2018 Grand Théâtre

d' Elfriede Jelinek

mise en scèneKatie Mitchell

avec
Jule Böwe,  , Cathlen Gawlich,  , Renato Schuch, Maik Solbach
spectacle en allemand surtitré en français
Schatten © Gianmarco Bresadola

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 au 18 février 2018 Grand Théâtre

de Doug Wright

mise en scène et espace scéniqueJean-Pierre Cloutier, Robert Lepage

avec
Pierre‑Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre‑Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary‑Lee Picknell
spectacle à partir de 16 ans
Quills © Stephane Bourgeois

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 Mars au 1er Avril 2018 Petit Théâtre

du 14 Mars au 11 Avril 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac‑Olanié, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simon Rembado,  , Charles Segard‑Noirclere, , Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk...
création à La Colline
Victoires Wajdi Mouawad

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 2 au 26 Mai 2018 Grand Théâtre

d' Alexandra Badea

mise en scèneAnne Théron

avec
Liza Blanchard,  Judith Henry,  Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz
A la trace © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 3 au 19 Mai 2018 Petit Théâtre

texte Claudine Galea

mise en scèneBenoît Bradel

avec
Émilie Incerti Formentini, Raoul Fernandez, Emmanuelle Lafon, Seb Martel, Séphora Pondi et à l’image Gaël Baron, François Chattot, Valérie Dréville, Norah Krief, Annie Mercier...
Equipe de Au bois @DRAu Bois © Benoît Bradel

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 23 Mai au 17 Juin 2018 Petit Théâtre

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

texte, mise en scène, conception visuelle et scénographique
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada... et les enfants

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

conception et texte
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 Septembre au 14 Octobre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Alexandra Badea

avec
Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Thierry Raynaud, Sophie Verbeeck
création à La Colline
Points de non-retour © Kader Lassina Touré

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 20 Septembre au 20 Octobre 2018 Grand Théâtre

de Léonora Miano

mise en scèneSatoshi Miyagi

avec
la troupe du Shizuoka Performing Arts Center
création à La Colline
spectacle en japonais surtitré en français
Léonora Miano

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 13 Novembre au 2 Décembre 2018 Petit Théâtre

de Romeo Castellucci

avec
Phurpa...
spectacle en français et en langue generalissima
Uso umano di esseri umani

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 14 Novembre au 16 Décembre 2018 Grand Théâtre

Spectacles passés

du 27 Septembre au 7 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte Mohamed El Khatib

conception, réalisationMohamed El Khatib et Fred Hocké

avec
une soixantaine de supporteurs du Racing Club de Lens
avec le Festival d’Automne à Paris et le Théâtre de la Ville

<

>

en savoir +

V

 

du 11 au 22 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte, mise en scène, images
Jan Lauwers & Needcompany

avec
Grace Ellen Barkey, Jules Beckman, Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Melø Dahl, Benoît Gob, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, Elke Janssens, Jan Lauwers
spectacle en anglais, arabe, français, néerlandais, norvégien, tunisien surtitré en français

<

>

en savoir +

V

 

du 20 Septembre au 19 Octobre 2017 Petit Théâtre

texte, mise en scène et peintures
Valère Novarina

avec
Dominique Pinon
création à La Colline
représentations supplémentaires les 17, 18 et 19 octobre
L'Homme hors de lui crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 8 Novembre au 2 Décembre 2017 Petit Théâtre

texte Annick Lefebvre

mise en scèneAlexia Bürger

avec
Marie‑Ève Milot
création à La Colline
spectacle en québécois
Les Barbelés © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

haut de page

X

X

Bernard Noël

auteur

Né le 19 novembre 1930 dans l’Aveyron. Poète, romancier, essayiste, critique, traducteur.
De son enfance, Bernard Noël ne livre que les faits. Une anecdote éclaire peut-être l’œuvre à venir : un jour qu’il se promenait avec le grand-oncle qui lui fit découvrir la lecture, celui-ci s’est plaint d’avoir la tête qui tournait : « Alors je l’ai regardé ; je m’attendais à voir passer ses yeux derrière la tête. Je prenais les mots au pied de la lettre. C’est ça peut-être l’écriture : le moment où l’on prend les mots au pied de la lettre. »

Des souvenirs de premières lectures émergent Jules Verne, La Pérouse et surtout Robinson Crusoë. Face au dévoreur de livres, la famille opposera un temps une interdiction de lecture prétextant les fortes migraines de l’enfant… Grâce à la démocratisation de la poésie par les poètes résistants, il découvre plus tard Breton et Sartre, lit Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos qui lui procure un véritable coup de foudre. En 1949, il découvre Au-dessous du volcan de Malcom Lowry : « un modèle inaccessible et ensuite ce fut Faulkner ».

Parce qu’il pense qu’il doit en passer par là, Bernard Noël monte à Paris étudier dans une école de journalisme qui côtoie le collège de philosophie où il assiste à la dernière conférence de Georges Bataille. Premières tentatives d’écritures romanesques : « Plusieurs versions d’un roman que j’essayais d’écrire m’ont occupé deux ou trois ans. Le modèle c’était la littérature de Sartre ou Camus, la littérature engagée. » Le journalisme est vite délaissé pour la lecture des surréalistes à la BN et la recherche des éditions originales sur les quais de la Seine.

Vers 1953, Bernard Noël caresse le projet de réunir la correspondance d’Antonin Artaud, alors quasiment ignoré du monde littéraire. Il rencontre Adamov, Blin, Cuny et soumet ce qu’il glane chez l’imprimeur-éditeur Caractères. Ce même éditeur publiera le premier livre de Noël, Les Yeux chimères (1953). La publication de ses poèmes lui permet de trouver du travail dans l’édition. Lecteur, correcteur, rewriteur et traducteur, il traduit notamment Lovecraft. « Ce qui fait que je suis devenu écrivain ce sont les rencontres avec Pauvert et P.O.L qui ne sont pas contemporaines. » C’est aussi la rencontre avec Jean Daive marqué par la lecture de Extraits du corps. Pour rompre avec la littérature, Bernard Noël envoie à son « véritable lecteur » une lettre où il explique pourquoi il a écrit Extraits du corps et pourquoi maintenant il renonce à l’écriture.

Suivent des années de petits travaux littéraires. Jean Daive, qui vient de créer la revue « Fragments », publie la lettre. Jean-Jacques Pauvert propose alors à Bernard Noël de sortir le texte sous forme d’un livre. Aragon à son tour demande un texte. L’écriture est relancée. La notoriété viendra avec la réédition du Château de Cène chez Pauvert (1971). Roman érotique d’une violence inouïe, publié d’abord en 1969 (Éditions Jérôme Martineau), le livre provoque une réaction violente des pouvoirs publics qui attaquent Noël en justice. Badinter défend l’écrivain qui voit affluer les soutiens d’Aragon, Frémon, P.O.L, Sollers…
Puis, Bernard Noël paraît plus désireux de défendre son Dictionnaire de la Commune : « Je voulais inventer un genre : le dictionnaire. J’étais dans la nostalgie de trouver une forme assez contraignante pour être productrice. » Bernard Noël prend la décision de se consacrer entièrement à l’écriture vers 1970 pour que « le vivre et l’écrire soient plus liés ». On comprend mieux dès lors que son œuvre paraisse aussi immense aujourd’hui alors qu’elle semble encore à écrire pour lui.

Dominique Sampiero
Extrait de « Bernard Noël, l’écriture comme résistance »,
article et entretien avec l’auteur, in « Le Matricule des anges », n° 8, juillet-août 1994
 

Poésie
Le Service verbal, Éditions du Cheyne, Le Chambon-sur-Lignon, 2000.
La Fable et le Vent, Éditions Dana, Rennes, 2001.
La Peau et les Mots, Éditions P.O.L, Paris, 2002.
Les Yeux dans la couleur, Editions P.O.L, 2004.
 
Romans, récits
La Maladie du sens, Éditions P.O.L, 2001.
La Face de silence, Éditions P.O.L, 2002.
Un trajet en hiver, Éditions P.O.L, 2004.
Essais, ouvrages théoriques
Quelques guerres, Éditions Talus d’Approche, 2000.
Lettres verticales, Éditions Unes, Le Muy, 2000.
Artaud et Paule, Éditions Lignes / Léo Scheer, Paris, 2003.
Un trajet en hiver, Editions P.O.L, 2004.
 
Écrits sur l’art et livres d’art
Zao Wou-Ki, Grands Formats, Éditions du Cercle d’art, Paris, 2000
La Trace et l’empreinte, Éditions Fata Morgana, Fontfroide-le-Haut, 2001
Histoire d’un ange, Éditions Fata Morgana, 2002
Romans d’un regard, Éditions P.O.L, 2003
La Petite Âme, Éditions Fata Morgana, 2003
Le Roman des postures, Éditions Fata Morgana, 2003
 
Bernard Noël a écrit son premier texte de théâtre, La Reconstitution (P.O.L), à la demande de Charles Tordjman, qui l’a mis en scène au Théâtre national de Chaillot 1988. Puis Charles Tordjman a mis en scène Le Syndrome de Gramsci (P.O.L) au Festival d’Avignon 1998.
 
 
mis à jour en 2004

Revenir à la liste des auteurs