Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube
Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube

Chargement...

v

La Colline - théâtre national

Les spectacles de septembre 2017 à décembre 2018

du 17 Novembre au 17 Décembre 2017 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline
Tous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon GosselinTous des oiseaux © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 6 au 29 Décembre 2017 Petit Théâtre

parole Sébastien Barrier

musiqueNicolas Lafourest

avec
Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest
spectacle tout public à partir de 10 ans
Gus © Caroline Ablain

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

les 23 et 30 décembre Grand Théâtre

du 17 Janvier au 11 février 2018 Petit Théâtre

de Julien Gaillard

mise en scène et scénographieSimon Delétang

avec
Rémi Fortin, Julien Gaillard, Frédéric Leidgens
création à La Colline
La Maison © Dara Scully, Rituals

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 au 28 Janvier 2018 Grand Théâtre

d' Elfriede Jelinek

mise en scèneKatie Mitchell

avec
Jule Böwe,  , Cathlen Gawlich,  , Renato Schuch, Maik Solbach
spectacle en allemand surtitré en français
Schatten © Gianmarco Bresadola

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 au 18 février 2018 Grand Théâtre

de Doug Wright

mise en scène et espace scéniqueJean-Pierre Cloutier, Robert Lepage

avec
Pierre‑Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre‑Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary‑Lee Picknell
spectacle à partir de 16 ans
Quills © Stephane Bourgeois

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 6 Mars au 1er Avril 2018 Petit Théâtre

du 14 Mars au 11 Avril 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac‑Olanié, Hatice Ozer, Lisa Perrio, Simon Rembado,  , Charles Segard‑Noirclere, , Paul Toucang, Etienne Wu Paul Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk...
création à La Colline
Victoires Wajdi Mouawad

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 2 au 26 Mai 2018 Grand Théâtre

d' Alexandra Badea

mise en scèneAnne Théron

avec
Liza Blanchard,  Judith Henry,  Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz
A la trace © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 3 au 19 Mai 2018 Petit Théâtre

texte Claudine Galea

mise en scèneBenoît Bradel

avec
Émilie Incerti Formentini, Raoul Fernandez, Emmanuelle Lafon, Seb Martel, Séphora Pondi et à l’image Gaël Baron, François Chattot, Valérie Dréville, Norah Krief, Annie Mercier...
Equipe de Au bois @DRAu Bois © Benoît Bradel

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 23 Mai au 17 Juin 2018 Petit Théâtre

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

texte, mise en scène, conception visuelle et scénographique
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada... et les enfants
Je suis un pays © Wavian

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

conception et texte
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Thomas Blanchard, Candice Bouchet, Thibaut Evrard, Pauline Lorillard, Hedi Zada
Vincent Macaigne

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 19 Septembre au 14 Octobre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Alexandra Badea

avec
Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Thierry Raynaud, Sophie Verbeeck
création à La Colline
Points de non-retour © Kader Lassina Touré

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 20 Septembre au 20 Octobre 2018 Grand Théâtre

de Léonora Miano

mise en scèneSatoshi Miyagi

avec
la troupe du Shizuoka Performing Arts Center
création à La Colline
spectacle en japonais surtitré en français
Léonora Miano

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 13 Novembre au 2 Décembre 2018 Petit Théâtre

de Romeo Castellucci

avec
Phurpa...
spectacle en français et en langue generalissima
Uso umano di esseri umani

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 14 Novembre au 16 Décembre 2018 Grand Théâtre

Spectacles passés

du 27 Septembre au 7 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte Mohamed El Khatib

conception, réalisationMohamed El Khatib et Fred Hocké

avec
une soixantaine de supporteurs du Racing Club de Lens
avec le Festival d’Automne à Paris et le Théâtre de la Ville

<

>

en savoir +

V

 

du 11 au 22 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte, mise en scène, images
Jan Lauwers & Needcompany

avec
Grace Ellen Barkey, Jules Beckman, Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Melø Dahl, Benoît Gob, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, Elke Janssens, Jan Lauwers
spectacle en anglais, arabe, français, néerlandais, norvégien, tunisien surtitré en français

<

>

en savoir +

V

 

du 20 Septembre au 19 Octobre 2017 Petit Théâtre

texte, mise en scène et peintures
Valère Novarina

avec
Dominique Pinon
création à La Colline
représentations supplémentaires les 17, 18 et 19 octobre
L'Homme hors de lui crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 8 Novembre au 2 Décembre 2017 Petit Théâtre

texte Annick Lefebvre

mise en scèneAlexia Bürger

avec
Marie‑Ève Milot
création à La Colline
spectacle en québécois
Les Barbelés © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

haut de page

X

X

Jean-Pierre Vincent

metteur en scène

Le parcours de Jean-Pierre Vincent, c’est celui de toute une génération: celle formée à l’école du groupe théâtral du Lycée Louis-le-Grand. C’est là qu’il rencontre Michel Bataillon, Jérôme Deschamps mais surtout Patrice Chéreau, en 1959. Quatre ans plus tard, il signe sa première mise en scène, La Cruche cassée de Kleist, suivie de Scènes populaires d’Henri Monnier. Puis, il joue dans les premiers spectacles de Patrice Chéreau: L’Affaire de la rue de Lourcine de Labiche, L’Héritier de village de Marivaux, Les Soldats de Lenz. En 1972, il fonde avec Jean Jourdheuil leThéâtre de l’Espérance. Ils montent un spectacle qui fait date, La Noce chez les petits bourgeois de Brecht, et Le Marquis de Montefosco d’après Goldoni, La Cagnotte d’après Labiche, Capitaine Schelle, Capitaine Eçço de Rezvani. Et puis encore Dans la jungle des villes de Brecht, Woyzeck de Büchner, En r’venant d’l’expo de Jean-Claude Grumberg et surtout La Tragédie optimiste de Vichnevski.En 1975, il prend la direction du Théâtre National de Strasbourg. Avec sa bande de comédiens fidèles, accompagné de metteurs en scène et de dramaturges (Bernard Chartreux, MichelDeutsch, André Engel, DominiqueMüller...), s’entourant de peintres-scénographes pour les décors (Nicky Rieti,TitinaMaselli, Lucio Fanti, Jean-Paul Chambas), il se lance dans l’aventure à travers l’explorationde l’histoire de la France et des Français : Germinal, Vichy fictions, Le Misanthrope, Le Palais de Justice... Autant de spectacles qui s’inscrivent dans une même démarche, une même philosophie. Avec son travail préparatoire pour chaque spectacle qui s’étale sur plusieurs mois, avec ses lectures, ses enquêtes, sa traque du document, de la vérité où s’engagent dramaturges et comédiens. Avec son école pas comme les autres, pleinement intégrée dans la vie du théâtre. Ce n’est que vers la fin de son dernier mandat qu’il réalise en dehors de Strasbourg le Don Giovanni de Mozart au Festival d’Aix en Provence (1982) et Les Corbeaux, d’Henry Becque à la Comédie-Française, sur l’invitation de JacquesToja. En 1983 il est nommé Administrateur de la Comédie-Française.On lui doit la création de Félicité d’Audureau, l’entrée au répertoire du Balcon de Genet dans unemise en scène de Georges Lavaudant, la venue de Klaus-Michael Grüber pour Bérénice, celle de Luca Ronconi pour Le Marchand de Venise. Avec Jean-Pierre Vincent, arrivent de nouveaux pensionnaires : DominiqueValadié, Catherine Sauval, Muriel Mayette, Jean-Yves Dubois...Il choisit en 1986 de quitter l’Administration de la Comédie Française pour se livrer entièrement à son activité de metteur en scène, mais aussi de professeur au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Il va de théâtre en théâtre pour monter Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset, Le Faiseur de Théâtre deThomas Bernhardt, La Nuit les chats, Œdipe et les Oiseaux -Trilogie, La Mère coupable de Beaumarchais, Le Chant du Départ d’Ivane Daoudi. En juillet 1990, il prend la direction du Théâtre des Amandiers à Nanterre où il présente Les Fourberies de Scapin de Molière créé dans la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon en juillet 1990. Il y alterne les créations de textes contemporains : Princesses de Fatima Gallaire (mai 1991 Prix du Syndicat de la Critique - meilleure œuvre francophone), Un homme pressé de Bernard Chartreux, et les spectacles du cycle Musset «Enfant du siècle » : Fantasio et Les Caprices de Marianne, On ne badine pas avec l’amour et Il ne faut jurer de rien. Il met également en scène Woyzeck, Combats dans l’Ouest de Vichnievski, Thyeste de Sénèque, Violences à Vichy 2 de Bernard Chartreux, Karl Marx Théâtre Inédit, et Pièces de guerre d’Edward Bond, spectacle réalisé avec les élèves de l’École Régionale d’Acteurs de Nice (ERAC). Il aborde Shakespeare avec Tout est bien qui finit bien, et Marivaux avec Le Jeu de l’amour et du hasard; il revient à Molière avec Le Tartuffe ou L’Imposteur de Molière, puis à Brecht avec Homme pour Homme, et encore à Musset avec Lorenzaccio. Il met en scène pour l’Opéra de Lyon Les Noces de Figaro de Mozart sous la direction musicale de Paolo Olmi et au Théâtre du Châtelet Mithridate, un autre opéra de Mozart. En 2001, sa dernière année au Théâtre des Amandiers, il dirige les Acteurs Amateurs des Amandiers dans Le Drame de la vie de Valère Novarina puis met en scène L’Échange (première version de 1893) de Paul Claudel. Il fonde alors, toujours avec Bernard Chartreux, mais aussi ses compagnons de travail Jean-Paul Chambas, Alain Poisson et Patrice Cauchetier, sa nouvelle compagnie : « Studio Libre ».Vincent et Chartreux font aussi partie du Comité pédagogique de l’ERAC, et consacrent une grosse part de leur activité à cette école. Ils présentent un spectacle de sortie de l’Ensemble 10 : Le Fou et sa femme ce soir dans Pancomedia de Botho Strauss. En 2004, toujours avec des élèves de l’ERAC, il met en scène Onze débardeurs d’Edward Bond. En 2003, au Théâtre National de la Colline, il monte pour la première fois une pièce de Jean-Luc Lagarce Les Prétendants (Prix de la meilleure mise en scène décerné par le Syndicat de la Critique) dont il présente ensuite Derniers remords avant l’oubli au Théâtre de l’Odéon. En 2005, le Festival de Syracuse l’invite à mettre en scène Les Sept contre Thèbes d’Eschyle au Théâtre grec, spectacle repris cet automne auTeatro Olympico deVicenza. En 2006, il met en scène Les Antilopes de Henning Mankell, accueilli au Théâtre de La Criée et L’Eclipse du 11 août de Bruno Bayen au Théâtre National de la Colline. En 2007, au Festival d’Avignon, il créé Le Silence des Communistes de Vittorio Foa, Miriam Mafai, Alfredo Reichlin, repris en 2008 au Théâtre Nanterre Amandiers. mis à jour en septembre 2008

Revenir à la liste des auteurs