Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube
Facebook Twitter Instagram Snapchat YouTube

Chargement...

v

La Colline - théâtre national

Les spectacles de septembre 2017 à décembre 2018

du 19 Septembre au 14 Octobre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Alexandra Badea

avec
Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader Lassina Touré, Thierry Raynaud, Sophie Verbeeck
création à La Colline
Points de non-retour © Velica Panduru

<

>

en savoir +

réservez

rencontres

V

 

du 20 Septembre au 20 Octobre 2018 Grand Théâtre

de Léonora Miano

mise en scèneSatoshi Miyagi

avec
Kazunori Abe, Yuya Daidomumon, Maki Honda, Moemi Ishii, Yukio Kato, Yudai Makiyama, Micari, Kenji Nagai, Kouichi Ohtaka, Haruyo Suzuki, Miki Takii, Ayako Terauchi, Miyuki Yamamoto, Hisashi Yokoyama, Soichiro Yoshiue, Ryo Yoshimi
création à La Colline
spectacle en japonais surtitré en français
Léonora MianoSatoshi Miyagi

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 8 au 30 Novembre 2018 Grand Théâtre

du 9 Novembre au 1er Décembre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Anaïs Allais

avec
Anaïs Allais, Méziane Ouyessad, François Praud
Au milieu de l'hiver, j'ai découvert un invincible étéAu milieu de l'hiver, j'ai découvert un invincible été - crédit Simon GosselinAu milieu de l'hiver, j'ai découvert un invincible été - crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 5 au 30 Décembre 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline
Photo Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 11 au 23 Décembre 2018 Petit Théâtre

texte et mise en scène
Pauline Bureau

avec
Yann Burlot, Alban Guyon ou Nicolas Chupin (en alternance), Murielle Martinelli ou Camille Garcia (en alternance), Marie Nicolle
spectacle tout public à partir de 8 ans
Dormir 100 ansDormir 100 ansDormir 100 ans

<

>

en savoir +

réservez

V

 

du 17 au 17 Décembre 2018

direction musicale
Eleni Karaindrou

avec
Iro Seira, premier violon,  Savina Yannatou, chant,  Vangelis Christopoulos, hautbois,  Alexandros Botinis, violoncelle,  Stella Gadedi, flûte,  Dinos Hadjiiordanou, accordéon,  Eleni Karaindrou, piano,  Socratis Sinopoulos, lyre,  Nikos Paraoulakis, ney,  Stefanos Dorbarakis, canonaki,  Girogos Kontoyannis, percussion, accompagnés d’un orchestre à cordes (violons, altos, violoncelle, contrebasse)
Photo d'Eleni Karaindrou

<

>

en savoir +

réservez

V

 

Spectacles passés

du 27 Septembre au 7 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte Mohamed El Khatib

conception, réalisationMohamed El Khatib et Fred Hocké

avec
une soixantaine de supporteurs du Racing Club de Lens
avec le Festival d’Automne à Paris et le Théâtre de la Ville

<

>

en savoir +

V

 

du 11 au 22 Octobre 2017 Grand Théâtre

texte, mise en scène, images
Jan Lauwers & Needcompany

avec
Grace Ellen Barkey, Jules Beckman, Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Melø Dahl, Benoît Gob, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, Elke Janssens, Jan Lauwers
spectacle en anglais, arabe, français, néerlandais, norvégien, tunisien surtitré en français

<

>

en savoir +

V

 

du 20 Septembre au 19 Octobre 2017 Petit Théâtre

texte, mise en scène et peintures
Valère Novarina

avec
Dominique Pinon
création à La Colline
représentations supplémentaires les 17, 18 et 19 octobre
L'Homme hors de lui crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 8 Novembre au 2 Décembre 2017 Petit Théâtre

texte Annick Lefebvre

mise en scèneAlexia Bürger

avec
Marie‑Ève Milot
création à La Colline
spectacle en québécois
Les Barbelés © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 17 Novembre au 17 Décembre 2017 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Jalal Altawil, Jérémie Galiana, Victor de Oliveira, Leora Rivlin, Judith Rosmair, Darya Sheizaf, Rafael Tabor, Raphael Weinstock, Souheila Yacoub
spectacle en allemand, anglais, arabe, hébreu surtitré en français
création à La Colline
Tous des oiseaux © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 6 au 29 Décembre 2017 Petit Théâtre

parole Sébastien Barrier

musiqueNicolas Lafourest

avec
Sébastien Barrier, Nicolas Lafourest
spectacle tout public à partir de 10 ans
Gus © Caroline Ablain

<

>

en savoir +

V

 

les 23 et 30 décembre Grand Théâtre

de Sébastien Barrier

avec
Sébastien Barrier
Savoir enfin qui nous buvons © Angelique Lyleire

<

>

en savoir +

V

 

du 19 au 28 Janvier 2018 Grand Théâtre

d' Elfriede Jelinek

mise en scèneKatie Mitchell

avec
Jule Böwe, Cathlen Gawlich, Renato Schuch, Maik Solbach
spectacle en allemand surtitré en français
Schatten © Gianmarco Bresadola

<

>

en savoir +

V

 

du 17 Janvier au 11 février 2018 Petit Théâtre

de Julien Gaillard

mise en scène et scénographieSimon Delétang

avec
Rémi Fortin, Julien Gaillard, Frédéric Leidgens
création à La Colline
La Maison © Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 6 au 18 février 2018 Grand Théâtre

de Doug Wright

mise en scène et espace scéniqueJean-Pierre Cloutier, Robert Lepage

avec
Pierre‑Yves Cardinal, Érika Gagnon, Pierre‑Olivier Grondin, Pierre Lebeau, Robert Lepage, Mary‑Lee Picknell
spectacle à partir de 16 ans
Quills © Stephane Bourgeois

<

>

en savoir +

V

 

du 6 Mars au 1er Avril 2018 Petit Théâtre

de Christine Angot

mise en scèneRichard Brunel

avec
Emmanuelle Bercot, Valérie de Dietrich, Noémie Develay‑Ressiguier ou Julie Pilod, Jean‑Pierre Malo et Djibril Pavadé
Dîner en ville © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

V

 

du 14 Mars au 12 Avril 2018 Grand Théâtre

texte et mise en scène
Wajdi Mouawad

avec
Emmanuel Besnault, Maxence Bod, Mohamed Bouadla, Sarah Brannens, Théodora Breux, Hayet Darwich, Lucie Digout, Jade Fortineau, Julie Julien, Maxime Le Gac‑Olanié, Hatice Özer, Lisa Perrio, Simon Rembado, Charles Segard‑Noirclère, Paul Toucang, Étienne Lou, Mounia Zahzam, Yuriy Zavalnyouk, et , Inès Combier, Aimée Mouawad, Céleste Segard (en alternance)
création à La Colline
représentation supplémentaire le jeudi 12 avril à 20h30
Notre innocence de Wajdi Mouawad / crédit Simon Gosselin

<

>

en savoir +

V

 

du 2 au 26 Mai 2018 Grand Théâtre

d' Alexandra Badea

mise en scèneAnne Théron

avec
Liza Blanchard,  Judith Henry,  Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz
À la trace © Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

V

 

du 3 au 19 Mai 2018 Petit Théâtre

d'après le texte de
Claudine Galea

mise en scèneBenoît Bradel

avec
Raoul Fernandez, Émilie lncerti Formentini, Emmanuelle Lafon, Seb Martel, Séphora Pondi
Au Bois - crédit : Jean-Louis Fernandez

<

>

en savoir +

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

texte, mise en scène, conception scénographique, visuelle et sonore
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Candice Bouchet, Pauline Lorillard, Vimala Pons, Rodolphe Poulain, Hedi Zada , et Madeleine Andoura, Nina Béros et Lila Poulet en alternance
spectacle déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes épileptiques

<

>

en savoir +

V

 

du 31 Mai au 14 Juin 2018 Grand Théâtre

conception et texte
Vincent Macaigne

avec
Sharif Andoura, Candice Bouchet, Pauline Lorillard, Vimala Pons, Rodolphe Poulain et Hedi Zada
pendant les représentations de "Je suis un pays" pour un deuxième groupe de spectateurs

spectacle déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes épileptiques

<

>

en savoir +

V

 

haut de page

X

X

Paul Claudel

auteur (1868 – 1955)

Issu d’une famille catholique bourgeoise, frère cadet de la sculptrice Camille Claudel, Paul Claudel naît à Villeneuve-sur-Fère, en Tardenois (Aisne), le 6 août 1868 et passe les premières années de sa vie en Champagne. D’abord élève chez les soeurs, puis au lycée de Bar-le-Duc, il entre au lycée Louis-le-Grand en 1882, date à laquelle ses parents s’établissement à Paris. Il étudie ensuite à la faculté de droit puis à l’École des Sciences Politiques. À quinze ans il écrit son premier essai dramatique : L’Endormie, puis, dans les années 90, ses premiers drames symbolistes : Tête d’Or (1890), La Ville (1893), L'Echange (1894). 1886 est une année décisive, celle de sa rencontre avec Dieu, lors de la nuit de Noël à Notre-Dame-de-Paris ; une fulgurante illumination qui marque le point de départ d’une œuvre qui ne cessera d’exprimer sa foi catholique. Il s’astreint à une discipline religieuse intransigeante et s’adonne à l’exégèse biblique – en tant que poète plus que théologien.
Parallèlement à ses activités d’écrivain, Paul Claudel mène, durant près de quarante ans, une carrière de diplomate. Reçu, en 1890, au petit concours des Affaires étrangères, il est nommé, en 1893, vice-consul à New York, puis gérant du consulat de Boston, en 1894. De la Chine (1895-1909) à Copenhague (1920), en passant par Prague, Francfort, Hambourg (où il se trouve au moment de la déclaration de guerre) et Rio de Janeiro, ses fonctions le conduisent à parcourir le monde. C’est au titre d’ambassadeur de France qu’il séjourne à Tokyo (1922-1928), Washington (1928-1933), et enfin à Bruxelles, où il achève sa carrière en 1936. Sa vie littéraire s’épanouit, au terme de son rôle de diplomate, dans sa propriété de Brangues, aux confins de la Savoie et du Jura. Elle est empreinte de christianisme, avec une pensée marquée par le lyrisme et le surnaturel, où mysticisme et poésie ne font qu’un. De même que Dieu a dit des choses : « Qu’elles soient », le poète redit qu’elles sont. Cette communion avec Dieu donne ainsi naissance à près de quatre mille pages de textes. Claudel y professe un véritable partenariat entre Dieu et ses créatures, dans son mystère et dans sa dramaturgie. Ainsi, c’est à la Bible qu’il emprunte sa matière préférée : le verset dont il use autant dans sa poésie (Cinq grandes odes), ses traités philosophico- poétiques (Connaissance de l’Est, Art poétique) que dans son théâtre : Partage de Midi (1948), la trilogie dramatique : L’Otage (1911) – Le Pain dur (1918) – Le Père humilié (1920), puis L’Annonce faite à Marie (1912), et enfin, son œuvre capitale : Le Soulier de satin (1929), pièce épique et lyrique à la fois, où convergent tous les thèmes claudéliens, et d’une longueur inhabituelle pour la scène.
Élu à l’Académie française le 4 avril 1946, il prend ainsi sa revanche, onze années après avoir échoué contre Claude Farrère. Il consacre le reste de sa vie à l’étude de textes bibliques et écrit sa dernière pièce : Le Partage de Midi (1948). Il meurt à paris le 23 février 1955. Il est enterré dans le parc du château de Brangues ; sa tombe porte une bien étrange épitaphe : « Ici reposent les restes et la semence de Paul Claudel. »

Revenir à la liste des auteurs