Jorge Lavelli

metteur en scène

Né à Buenos Aires (Argentine), Jorge Lavelli est venu à Paris, en qualité de boursier du Fonds national des Arts de son pays pour suivre les cours de l’école Charles Dullin et de l’école Jacques Lecoq. À sa sortie de l’université du théâtre des Nations, en 1963, il participe au concours national des jeunes compagnies avec sa mise en scène de Le Mariage de Witold Gombrowicz, pour laquelle il obtient le grand prix. Il est naturalisé français depuis 1977. Jorge Lavelli a été le directeur fondateur du théâtre national de la Colline à Paris (1987/1996).

 

1961-1963
Spectacles expérimentaux et de recherche.


1963
Le Mariage de Witold Gombrowicz (création)
Le Magicien prodigieux de Calderón, au festival de Liège, Belgique.


1964
Le Mariage de Witold Gombrowicz, au théâtre Récamier, Paris, puis au festival de Berlin.


Divines paroles de Valle Inclán, à Buenos Aires, Argentine.


1965
Enchaînés d’Eugène O’Neill, au théâtre Récamier, Paris.
Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz (création), à Beaune, au festival de Venise et à l’Odéon théâtre de France, Paris


1966
Pique-nique en campagne de Fernando Arrabal et Le Cosmonaute agricole de René d’Obaldia (création) à la Biennale de Paris.
La Princesse et la Communiante de Fernando Arrabal, au théâtre de Poche, Paris.
Spectacle Copi-Arrabal au Bilboquet, Paris.
Le Cosmonaute agricole de René d’Obaldia, au théâtre de Lutèce, Paris.
L’Échange de Paul Claudel, au théâtre Daniel Sorano, Vincennes.
Godot est arrivé de Bulatović (création), au théâtre de l’Atelier, Genève.
Insulte au public de Peter Handke (création), au nouveau théâtre de Poche, Bruxelles.


1967
L’Architecte et l’Empereur d’Assyrie de Fernando Arrabal (création), au théâtre Montparnasse-Gaston Baty, Paris.
Medea de Sénèque, adaptation de Jean Vauthier (création), à l’Odéon théâtre de France, Paris, et aux  festivals de Royan et d’Avignon.
Le Triomphe de la sensibilité de Goethe (création), au festival d’Avignon et à l’Odéon théâtre de France, Paris.
Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, à Zurich.
La Journée d’une rêveuse de Copi (création), au théâtre de Lutèce, Paris.


1968
Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare, au théâtre de la Ville, Paris.


1969
Le Concile d’amour d’Oscar Panizza (création), au théâtre de Paris.
Les Anabaptistes de Friedrich Dürrenmatt, au grand théâtre de Genève, Suisse.
Orden de Pierre Bourgeade, musique de Girolamo Arrigo (création), au festival d’Avignon et aux Halles à Paris.


1970
Le Procès, opéra de von Einem (création), à l’opéra d’État de Vienne, Autriche.
Le borgne est roi de Carlos Fuentes (création), aux festivals de Vienne, d’Avignon et à l’Espace Cardin, Paris.
Jeux de massacre d’Eugène Ionesco (création), au théâtre Montparnasse, Paris. - Prix de la Critique.


1971
L’Architecte et l’Empereur d’Assyrie de Fernando Arrabal, au Stadt Theater de Cologne et de Nuremberg.
Spectacle Obaldia, à New York, USA.
Opérette de Witold Gombrowicz, au Schauspielhaus de Bochum, Allemagne.


1972
Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, au théâtre Municipal de Buenos Aires, Argentine.
L’Île pourpre de Mikhail Boulgakov, au théâtre de la Ville, Paris.
L’Architecte et l’Empereur d’Assyrie de Fernando Arrabal, au Städtische Bühnen de Nuremberg, Allemagne.


1973
C’était hier d’Harold Pinter (création), au théâtre Montparnasse, Paris.
L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer de Copi (création), au théâtre de la Cité universitaire, Paris.
Bella Ciao de Fernando Arrabal (création), au théâtre national de Chaillot, Paris.


1974
La Mouette d’Anton Tchekhov, au théâtre Municipal de Rio, Brésil.
Les Quatre Jumelles (création), de Copi, au Palace, Paris.
La Guerre de mille ans (création), de Fernando Arrabal, à Nuremberg, Allemagne.


1975
Idomeneo, de Mozart, au théâtre musical d’Angers et Champs Elysées
Faust, de Charles Gounod, à l’opéra de Paris.
Le Carnaval de Venise d’André Campra, au festival d’Aix-en-Provence.
L’Heure espagnole et L’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel, au théâtre de la Scala de Milan, Italie.
Sur le fil de Fernando Arrabal, au théâtre de l’Atelier, Paris.
Madame Marguerite de Roberto Athayde (création), au théâtre Montparnasse, Paris.


1976
Le roi se meurt d’Eugène Ionesco, avec la Comédie-Française, au théâtre national de l’Odéon, Paris.
Prix Dominique de la mise en scène et Prix de la Critique.
La Traviata de Giuseppe Verdi, au festival d’Aix-en-Provence.
Faust, de Charles Gounod, au Metropolitan Opera de New York, USA.
Faust, de Charles Gounod, au Kennedy Center de Washington, USA.


1977
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, à l’opéra de Paris.
La Mante polaire de Rezvani (création), au théâtre de la Ville, Paris.
Fidelio de Ludwig van Beethoven, à la halle aux grains, Toulouse.


1978
Fidelio de Ludwig van Beethoven, au théâtre musical d’Angers.
Madame Butterfly de Giacomo Puccini, au théâtre de la Scala de Milan, Italie, et à l’opéra de Paris.
Alcina de Georg Friedrich Haendel, au festival d’Aix-en-Provence.
Carmen de Georges Bizet, à l’opéra du Rhin, Strasbourg, et au théâtre de la Monnaie, Bruxelles, Belgique.


1979
L’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel et Œdipus Rex d’Igor Stravinski, à l’opéra de Paris.
Les Noces de Figaro de Mozart, au festival d’Aix-en-Provence et à l’opéra de Liège, Belgique.
La Tour de Babel (création), de Fernando Arrabal, avec la Comédie Française, au théâtre national de l’Odéon, Paris.
Madame Butterfly de Giacomo Puccini, à l’opéra de Paris et à Genève.


1980
Doña Rosita la Soltera (création), de Federico García Lorca, au Centre dramatique national de Madrid, aux festivals de Jérusalem et de Caracas, à Rome et au théâtre national de l’Odéon, Paris.
Prix de la Critique espagnole pour le meilleur spectacle de l’année, et Prix de la critique italienne pour le meilleur spectacle étranger.
Idomeneo de Mozart, au théâtre La Fenice de Venise, Italie.
Le Conte d’hiver de William Shakespeare, au festival d’Avignon et au théâtre de la Ville, Paris.
Dardanus de Jean-Philippe Rameau, à l’opéra de Paris.


1981
Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók et L’heure espagnole de Maurice Ravel, au grand théâtre de Nancy.
Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók (nouvelle production) et Œdipus Rex d’Igor Stravinski, au grand théâtre de Genève, Suisse, Suisse.
Maddalena et Yvan le Terrible (créations) de Serge Prokofiev au festival international de Graz, Autriche.


1982
Au grand soleil d’amour chargé de Luigi Nono (création), à “La Fabrique”, une production de l’opéra de Lyon.
Les Arts florissants de Marc-Antoine Charpentier, pour le Sommet des pays industrialisés, à l’opéra Royal de Versailles.
La vie est un songe de Calderón, à la Comédie-Française, Paris.


1983
Norma de Vincenzo Bellini, au Theater der Stadt de Bonn, Allemagne.
La Tempête de William Shakespeare, au Centre dramatique national de Barcelone, Espagne et aux festivals internationaux d’Édimbourg, de Moscou et de Belgrade.


1984
Faust de Charles Gounod, au Theater der Stadt Bonn, Allemagne.
Orphée aux enfers de Jacques Offenbach, à l’Espace Cardin, Paris.


1985
Alcina de Georg Friedrich Haendel (nouvelle production), à l’opéra de Palerme, Italie.
Andrea Chénier de Giordano, au Theater der Stadt Bonn, Allemagne.
Le Retour de Casanova de Girolamo Arrigo (création), au grand théâtre de Genève, Suisse.
Béranger 1er, d’Heinrich Sutermeister (création), au festival de Munich, Allemagne.
La Nuit de Madame Lucienne de Copi (création), aux festivals d’Avignon, festival El grec de Barcelone, à la Biennale de Venise et au festival international de Lille.
La Sar de Zygmunt Krauze (création), au festival international de Lille.


1986
Salomé de Richard Strauss, à l’opéra de Zurich, Suisse, Suisse.
Œdipus Rex d’Igor Stravinski et Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, au Theater der Stadt de Bonn, Allemagne.
La Clémence de Titus de Mozart, à l’opéra de Hambourg, Allemagne.
La Nuit de Madame Lucienne de Copi, au théâtre de la Commune d’Aubervilliers.
Salomé de Richard Strauss, à l’opéra de Paris.
Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, à la Comédie-Française, Paris.
L’Affaire Makropoulos de Leos Janácek, au théâtre Colón de Buenos Aires, Argentine.


1987
Polyeucte de Pierre Corneille, à la Comédie-Française, Paris.
Une chambre sur la Dordogne de Claude Rich (création), au théâtre des Arts-Hébertot, Paris.
Nomination à la direction du Théâtre national de la Colline, Paris.


1988
Le Public de Federico García Lorca (création française), au théâtre national de la Colline, Paris et à Clermont-Ferrand.
Une visite inopportune de Copi (création), au théâtre national de la Colline.
Prix de la meilleure création française, décerné par le Syndicat de la Critique.
Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare (reprise), à la Comédie-Française.
Faust de Charles Gounod (reprise), à l’opéra de Paris.
La Célestine de Maurice Ohana (création), à l’opéra de Paris.
Réveille-toi, Philadelphie ! de François Billetdoux (création), au théâtre national de la Colline.
Molière 1989 du meilleur auteur. Prix de la meilleure création d’une pièce française, décerné par le Syndicat de la Critique.


1989
La Veillée de Lars Noren (création française), au théâtre national de la Colline.
Catherine Hiégel a obtenu, pour le rôle de Charlotte, le Prix de la meilleure comédienne, décerné par le Syndicat de la Critique.
La Star de Zygmunt Krauze, au théâtre national de la Colline.
La Flûte enchantée de Mozart, au festival d’Aix-en-Provence.
Opérette de Witold Gombrowicz, ouverture du premier festival de Tardor de Barcelone, Espagne, et théâtre national de la Colline
Une visite inopportune de Copi (création en Catalan), au théâtre Poliorama, Compagnie Flotats, Barcelone, Espagne.


1990
Greek (À la grecque) de Steven Berkoff (création française), au théâtre national de la Colline.
Molière 1990 du meilleur spectacle -théâtres subventionnés et Molière 1990 de la meilleure comédienne dans un second rôle, décerné à Judith Magre.
L’Enlèvement au sérail de Mozart, au festival d’Aix-en-Provence.
La Nonna de Roberto Cossa (création française), au théâtre national de la Colline, Paris, et à Marseille.


1991
Heldenplatz de Thomas Bernhard (création française), au théâtre national de la Colline.
Molières 1991 : meilleur acteur (Guy Tréjan), meilleur décor (Louis Bercut).
Comédies barbares de Ramón del Valle Inclán (création française), au festival d’Avignon (Cour d’Honneur), au festival de Tardor de Barcelone, Espagne, au Théâtre national de la Colline. Tournée : Nice, Montpellier, Clermont-Ferrand, Rome, Italie.
Au mois de novembre, Jorge Lavelli est élu président du Centre Français de l’Institut international du théâtre (IIT), rattaché à l’Unesco.


1992
Greek (À la grecque) de Steven Berkoff. Tournée : Limoge, Caen, Marseille, Grenoble, Villeurbanne, Bruxelles, Belgique, théâtre national de la Colline (reprise).
Kvetch de Steven Berkoff (création française), au théâtre national de la Colline.
Macbett, d’Eugène Ionesco, au théâtre national de la Colline.
Tournée : Nice, Lyon, Orléans.
Molière 1993 du meilleur acteur : Michel Aumont.
Faust de Charles Gounod (reprise), à l’opéra Bastille, Paris.
En novembre, Jorge Lavelli est nommé Chevalier de l’Ordre National du Mérite.


1993
Mein Kampf (farce) de George Tabori (création française), au théâtre national de la Colline.
Maison d’arrêt d’Edward Bond (création française), au festival d’Avignon, reprise au théâtre national de la Colline le 13 octobre.
Kvetch de Steven Berkoff (reprise), au festival d’Avignon.
Au mois d’avril, Jorge Lavelli, reçoit le Prix du Brigadier, pour sa mise en scène de Macbett.
Macbett d’Eugène Ionesco, tournée en Argentine : Buenos Aires, Córdoba (août).
En décembre, Jorge Lavelli est nommé Commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres.


1994
Mein Kampf (farce) de George Tabori. Tournée : Villeurbanne, Reims, Marseille, Mulhouse et Montpellier (janvier et février).
Les Journalistes (Fink et Fliederbusch) d’Arthur Schnitzler (création française), au théâtre national de la Colline.
Les Journalistes (Fink et Fliederbusch) d’Arthur Schnitzler (création portugaise), au Teatro Nacional D. María II à Lisbonne, Capitale Culturelle de l’Europe, Portugal.
L’amour en Crimée de Slawomir Mrozek (création), au théâtre national de la Colline.
En décembre, Jorge Lavelli est nommé Chevalier de la Légion d’Honneur.


1995
Décadence de Steven Berkoff (création française), au théâtre National de la Colline.
C.3.3. de Robert Badinter (création), au théâtre national de la Colline.


1996
Décadence de Steven Berkoff (reprise), au théâtre national de la Colline.
Trois femmes grandes d’Edward Albee (création française), au théâtre de l’Atelier, Paris.
Faust de Charles Gounod (reprise), à l’opéra Bastille.
Arloc de Serge Kribus (création), au théâtre national de la Colline.
Slaves ! De Tony Kushner (création française), au théâtre national de la Colline.
En décembre, le Grand Prix des Arts de la Scène de la Ville de Paris est attribué à Jorge Lavelli pour l’ensemble de son œuvre.


1997
Molly S. de Brian Friel (création française), au CADO Centre national de création Orléans-Loiret-Région Centre et au théâtre national de la Colline, Paris.
Eslavos ! de Tony Kushner (création espagnole), au Centro dramático nacional de Madrid, Espagne.
Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello, au T.N.P. de Villeurbanne.
La Ronde d’Arthur Schnitzler, CIFAS, Bruxelles, Belgique, stage de direction d’acteurs.
Die lustige Witwe de Franz Lehár, à l’opéra Garnier, Paris.
Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello, au théâtre de L’Eldorado, Paris.


1998
Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello, (nouvelle production, en espagnol) au Teatro General San Martín de Buenos Aires, Argentine.
Prix ACE (Buenos Aires) du meilleur spectacle de l’année.
Mère courage et ses enfants de Bertold Brecht, à la Comédie française, Paris.
Die lustige Witwe de Franz Lehár, à l’opéra Bastille, Paris.


1999
La Damnation de Freud de T. Nathan, I. Stengers et L. Hounkpatin, au Théâtre du Rond Point, (direction de lecture).
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, au Teatro Colón, Buenos Aires.
Die lustige Witwe de Franz Lehár, au Teatro Regia Tarin, Turin, Italie.
L’Ombre de Venceslas de Copi, au Théâtre de la Tempête, Paris.


2000
Mein Kampf (farce) de George Tabori au Teatro General San Martín de Buenos Aires, Argentine
Prix ACE (Buenos Aires) du meilleur spectacle de l’année.
Cecilia, opéra de Charles Chaynes et Eduardo Manet (création) à l’Opéra de Monte-Carlo.
Siroe, re di Persia (création) de Händel au Grand théâtre de la Fenice de Venise (Scuola Grande di San Giovanni Evangelista), Italie.


2001
Cecilia, opéra de Charles Chaynes et Eduardo Manet à l’Opéra de Nancy et à l’Opéra de Liège, Belgique.
Ariodante d’Haendel à l’Opéra de Paris, Palais Garnier.
Faust de Gounod, à l’Opéra de paris, Bastille.
L’Ombre de Venceslao de Copi, au Théâtre du Rond Point, Paris


2002
Medea (création), opéra de Rolf Liebermann, à l’Opéra de Paris, Bastille.
Babel 46 (création) de Xavier Montsalvatge, et L’enfant et les sortilèges de Ravel à l’Opéra Real de Madrid, Espagne.
Le Désarroi de Mr. Peters (création) de A. Miller au Théâtre de l’Atelier, Paris.


2003
Faust de Gounod, (reprise) à l’Opéra Bastille, Paris
Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner, au Teatro di San Carlo, Naples, Italie
Homebody Kabul (création) de Tony Kushner, au Théâtre national du Luxembourg et à la Comédie française, Théâtre du Vieux Colombier, Paris
Faust de Gounod, au Teatro de la Maestranza, Sevilla, Espagne.


2004
Babel 46 de Xavier Montsalvatge, et L’enfant et les sortilèges de Ravel au Liceu de Barcelone, Espagne.
Siroe, re di Persia d’Händel au B.A.M. de New York
La hija del Aire de Calderón, au Teatro San Martín de Buenos Aires, Argentine puis au Teatro Español, Madrid, Espagne.
En mai, Jorge Lavelli reçoit le Prix "Plaisir du Théâtre" pour l’ensemble de son œuvre


2005
Cecilia, opéra de Charles Chaynes et Eduardo Manet au Théâtre-Opéra d’Avignon et des pays du Vaucluse
Merlin, ou la Terre dévastée (création) de Tankred Dorst, Festival de Fourvière et MC93 de Bobigny


2006
Rey Lear de Shakespeare, Teatro General San Martín de Buenos Aires


2007
Chemin du ciel (Himmelweg) (création) de Juan Mayorga au Théâtre de la Tempête –Cartoucherie de Vincennes


2008
Le Garçon du dernier rang de Juan Mayorga (traduction et stage de formation), Les Chantiers nomades à Orléans.
Prix SACD 2008 de la mise en scène.
Œdipe roi de Sophocle, au Festival de Mérida, août 2008, Espagne.
Prix de la mise en scène, Mérida 2008


2009
Le Garçon du dernier rang de Juan Mayorga (création française), Théâtre de la Tempête.
Simon Boccanegra de Verdi, La Halle aux Grain de Toulouse - Le Capitole.


2010
L’Avare de Molière pour le Centro Dramático Nacional, Teatro María Guerrero, Madrid (avril 2010);
Polyeukt, opéra de Zygmunt Krauze d’après Corneille pour l’Opéra de Chambre de Varsovie (octobre 2010) - Création mondiale.


2011
Lettres d’amour à Staline de Juan Mayorga, Théâtre de la Tempête, Paris
Polyeukt, opéra de Zygmunt Krauze d’après Corneille, Théâtre du Capitole, Toulouse (prix de la meilleure création musicale 2011/2012 du Syndicat de la critique Théâtre, Musique et Dance)


2012
Die lustige Witwe de Franz Lehár, à l’opéra Garnier, Paris;
Rienzi (création) de Richard Wagner, Théâtre du Capitole, Toulouse. (Prix Claude Rostand 2012/2013 –meilleur spectacle lyrique dans un opéra de région du Syndicat de la critique Théâtre, Musique et Dance)
En mars, Jorge Lavelli est nommé Commandeur dans l’Ordre National du Mérite.


2013
Le Prix des boîtes (création) de Frédéric Pommier, théâtre, Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet Paris (primé par "Le souffleur" 2012/2013);
Polyeukt, opéra de Zygmunt Krauze d’après Corneille, reprise à l’Opéra de Chambre de Varsovie


2014
Idomeneo de Mozart au Teatro Colón, Buenos Aires.


2015
On ne l’attendait pas (création) de Stig Larsson, festival d’Avignon.


2016 – 2017 Livret et mise en scène de l’opéra de Martín Matalon d’après la pièce de Copi L’Ombre de Venceslao -création mondiale à l’Opéra de Rennes en octobre 2016. Puis sur huit scènes lyriques françaises jusqu’en 2018 : Avignon, Clermont-Ferrand, Toulouse, Marseille, Montpellier, Reims, Toulon, Bordeaux; enfin, en espagnol au Municipal de Santiago-Opéra National du Chili et au Teatro Colón de Buenos Aires, Argentine.

• En préparation, "Jenufa" de Leos Janácek pour le Municipal de Santiago-Opéra National du Chili, mai 2017,  puis au Teatro Colón de Buenos Aires, Argentine.

CINÉMA

- Anniversaire, film pour l’émission “Réalité et Fiction”, FR3
- Verdi, scénario en collaboration avec Carlos Fuentes
- La Pornographie, scénario en collaboration avec Pierre Bourgeade

TRADUCTIONS - ADAPTATIONS

- Jorge Lavelli, Seis personajes en busca de autor de Luigi Pirandello (traducción y adaptación). Buenos Aires. Edición Eudeba, colección Galerna. 1998
- Jorge Lavelli et Dominique Poulange, L’Ombre de Venceslao de Copi, Éditions Théâtrales. 1999
- Jorge Lavelli, adaptation, La hija del aire de Calderón, Buenos Aires y Madrid 2004
- Jorge Lavelli, adaptation, Rey Lear de Shakespeare, Buenos Aires 2006.
- Jorge Lavelli et José-Ramón Fernández, Edipo Rey de Sófocles (traducción y adaptación). Festival de Mérida, Espagne, 2008.
- Jorge Lavelli et Dominique Poulange, Le Garçon du dernier rang de Juan Mayorga, aux Éditions Les Solitaires Intempestifs, 2009.
- Jorge Lavelli et José-Ramón Fernández, El avaro de Molière (traducción y adaptación). Centro Dramático Nacional, Teatro María Guerrero, Madrid, Espagne, 2010.
- Jorge Lavelli et Alicja Choinska, livret de l’opéra de Zygmunt Krauze, Polieukt, d’après Corneille, créé à l’Opéra de Chambre de Varsovie, 2010; repris au Capitole de Toulouse en 2011 (Prix de la meilleure création musicale 2011/2012 du Syndicat de la Critique, Théâtre, Musique et Danse).
- Jorge Lavelli et Dominique Poulange, Lettres d’amour à Staline de Juan Mayorga, aux Éditions Les Solitaires Intempestifs, 2011.
- Jorge Lavelli, livret de l’opéra de Martin Matalon « L’ombre de Venceslao » d’après la pièce de Copi, 2015, créé à l’Opéra de Rennes en 2016. Puis tournée en France jusqu’en 2018 dans 8 théâtres lyriques partenaires du Centre Français de Promotion Lyrique. Gérard Billaudot Editeur.

BIBLIOGRAPHIE

- Nores Dominique, Godard Colette, Lavelli, Paris, Christian Bourgois, 1971
- Satgé Alain, Lavelli, Opéra et mise à mort, Paris, Fayard, 1979
- Monleón José, Doña Rosita la Soltera puesta por Jorge Lavelli, Centro dramático de Madrid, 1981
- Satgé Alain, Lavelli, La ópera, la vida y la muerte, Emecé Editores, Buenos Aires, 1981
- Tcherkaski José, El teatro de Jorge LavelliEl discurso del gesto, Buenos Aires, Éditions Belgrano, 1983
- Satgé Alain, Jorge Lavelli, des années soixante aux années Colline, un parcours en liberté, Paris, PUF. 1996
- Salkin Delphine, Jorge Lavelli, maître de stage. Lansman Editeur, Morlanwelz, Belgique et CIFAS, Bruxelles, Belgique. 1999
- José Tcherkaski, Calderón según Lavelli (Buenos Aires, Madrid 2005), Complejo Teatral de Buenos Aires, Editorial Losada, 2006.
- Teatro Español Ángel Facio, La hija del aire de Pedro Calderón de la Barca, dirigida por Jorge Lavelli, Edición Teatro Español, abril 2006.
- Satgé Alain, Jorge Lavelli, de los años 60 a los años de la colina, un recorrido en libertad, Instituto Nacional del Teatro, traduction de Raquel Weksler, Buenos Aires, octobre 2012.

archives
Les Journalistes
texte Les Journalistes
mise en scène Jorge Lavelli
archives
Mein Kampf
texte George Tabori
mise en scène Jorge Lavelli
archives
La Star
texte Zygmunt Krauze
mise en scène Jorge Lavelli
archives
Réveille-toi Philadelphie
texte François Billetdoux
mise en scène Jorge Lavelli