création
House

texte et mise en scène Amos Gitaï
du 14 mars au 13 avril 2023 au Grand Théâtre

du mercredi au samedi à 20h30, le mardi à 19h30 et le dimanche à 15h30
relâche le dimanche 19 mars

spectacle en français, anglais, arabe, hébreu surtitré en français et anglais
• durée estimée 2h

Au Moyen-Orient plus qu’ailleurs, le geste de l’artiste se rapproche de celui de l’archéologue. Il s’agit de prendre en considération les strates, les mémoires et les histoires pour approcher les situations humaines contemporaines. 
_

Amos Gitaï

La caméra est une sorte de fétiche, Leçon inaugurale du Collège de France, Fayard, 2019

House raconte l’histoire d’une Maison de Jérusalem Ouest pendant un quart de siècle au travers des récits de ses occupants successifs, Arabes et Juifs, Palestiniens et Israéliens. Au fil des années, ces fragments biographiques dessinent une mosaïque plus large, celle d’un territoire et d’un conflit tels qu’ils s’incarnent dans les existences de ce microcosme.

À partir de sa trilogie documentaire (La Maison, 1980 ; Une maison à Jérusalem, 1997 ; News from Home News from House, 2005), Amos Gitaï revient sur les lieux en convoquant ces destins humains dans une création théâtrale qui remonte le cours du temps.

Sur le plateau, l’histoire de la Maison devient une métaphore et le lieu d’un dialogue artistique entre des comédiens et des musiciens issus de tout le Moyen-Orient, aux langues, aux origines et aux traditions musicales différentes, réunis pour tenter de dire ensemble la mémoire du passé et la possibilité d’une réconciliation. Dans l’épaisseur du temps qui s’écoule, la Maison fabrique alors des places possibles pour tous. L’espace que l’on souhaiterait à chacun sur cette terre.

équipe artistique

texte et mise en scène Amos Gitaï

avec Bahira Ablassi, Dima Bawab, Benna Flynn, Irène Jacob, Alexey Kochetkov, Micha Lescot, Pini Mittelman, Kioomars Musayyebi, Menashe Noy, Minas Qarawany, Atallah Tannous, Richard Wilberforce

assistanat à la mise en scène Talia de Vries
adaptation texte Marie-José Sanselme et Rivka Gitaï
scénographie Amos Gitaï assisté de Philippine Ordinaire
costumes Marie La Rocca assistée d’Isabelle Flosi
lumières Jean Kalman
son Éric Neveux
direction musicale Richard Wilberforce
collaboration vidéo Laurent Truchot
maquillage et coiffure Cécile Kretschmar
préparation et régie surtitres Katharina Bader
construction du décor atelier de La Colline – théâtre national

production

La Colline – théâtre national

News from House News from Home, 2005
voir toutes les photos

Rencontres 

Créer et résister
Dialogue entre Wajdi Mouawad et Amos Gitaï
en partenariat avec mk2 Institut

mardi 21 mars à 20h au mk2 Gambetta

Le réalisateur israélien Amos Gitaï et l’auteur et metteur en scène libano-québécois Wajdi Mouawad échangent autour de la nécessité de questionner, à travers l’art, la violence du monde qui se déploie sur son territoire. La haine, l’humiliation et la place de l’artiste sont au cœur de leur discussion. Comment être critique envers son propre camp ? Quelle action entreprendre ? Comment désobéir ? Comment s’éveiller ? Comment inverser la perspective ?

Tarif préférentiel de 9 € la place (au lieu de 15€) et 5,90 € pour les moins de trente ans avec la carte Colline - réservation uniquement en caisse

réserver

 

Masterclass Amos Gitaï
en partenariat avec mk2 Institut

mardi 28 mars à 20h au mk2 Gambetta

Invité par mk2 Institut, le cinéaste Amos Gitaï aborde la question de la place de la mémoire dans son œuvre et du rôle de l’artiste comme citoyen.Cette masterclass d’une heure sera suivie d’un temps d’échange avec le public. 

« La mémoire est un agent de changement même si son travail n’a pas un impact direct, même si le cinéaste, l’écrivain, le peintre ne peuvent remplacer les hommes politiques. Les artistes ont des moyens de sanction. La mémoire n’est pas innocente. Je dis souvent que les films commencent quand la projection est terminée. Car les images sont inscrites dans notre esprit, et nous les laissons s’y promener (…) nous offrant un espace de réflexion, elles nous permettent de ne pas nous comporter en consommateurs mais en interprètes. Elles nous invitent à nous engager. » - Amos Gitaï.

Tarif préférentiel de 9 € la place (au lieu de 15€) et 5,90 € pour les moins de trente ans avec la carte Colline - réservation uniquement en caisse

réserver

découvrir aussi
Je pars sans moi
Isabelle Lafon
17 janvier — 12 février
en savoir plus
Grief and Beauty
Milo Rau
19 janvier - 5 février
en savoir plus
Familie
Milo Rau
28 janvier - 19 février
en savoir plus