création 
L’Homme inutile ou la Conspiration des sentiments

de Iouri Olecha, mise en scène Bernard Sobel

du 9 septembre au 8 octobre 2011 au Grand Théâtre

du mercredi au samedi à 20h30, le mardi à 19h30 et le dimanche à 15h30 — durée 2h15

Pourquoi parles-tu de la dernière révolution ?
Il n’y a pas de dernière révolution, le nombre des révolutions est infini. La dernière, c’est pour les enfants : l’infini les effraie et il faut qu’ils dorment tranquilles la nuit.

Eugène Zamiatine

Nous autres

Dans cette farce burlesque et fantastique de 1928, Abel et Caïn s’affrontent au pays des soviets : Andreï Babitchev, l’homme nouveau, inventeur de la cantine universelle et libérateur des ménagères soviétiques, s’oppose à son frère Ivan, chantre de l’individualisme et chef d’un complot pour une ultime manifestation des anciennes passions : une conspiration des sentiments contre l’avènement de l’homme-masse, contre le triomphe de l’utile et du rationnel. Entre les frères ennemis, Kavalerov, “l’homme inutile” – et figure de l’auteur –, hésite entre sa volonté de croire en la perfectibilité du monde, de l’homme, et la conscience aiguë de son incapacité à faire table rase du passé, à éradiquer en lui le “vieil homme”. Après Le Mendiant ou la Mort de Zand (La Colline, 2007), Bernard Sobel revient à l’oeuvre d’Olecha pour jeter, par-delà l’effondrement du bloc communiste, un autre regard sur aujourd’hui. Le socialisme a échoué, le marché triomphe. Ironie de l’histoire, Mac Donald accomplit le rêve d’Andreï, et SFR, dont le slogan promet à ses clients des “jours absolument moi”, ceux d’Ivan...

équipe artistique

de Iouri Olecha

traduction du russe Marianne Gourg

mise en scène Bernard Sobel

en collaboration avec Michèle Raoul-Davis

décor Lucio Fanti

lumière Alain Poisson

son Bernard Valléry

costumes, coiffures et maquillage Mina Ly

assistante à la mise en scène Mirabelle Rousseau

assistante au décor Clémence Kazémi

assistante aux costumes Emmanuelle Lambert

assistante au maquillage et coiffures Emilie Vuez

stagiaire à la mise en scène Laurène Folléas

avec Amine Adjina, John Arnold, Pascal Bongard, Éric Castex, Ludmilla Dabo, Magalie Dupuis, Claude Guyonnet, Sabrina Kouroughli, Vincent Minne, Romain Pellet

Photo © Élisabeth Carecchio - photographie de répétitions
voir toutes les photos

production

Compagnie Bernard Sobel (compagnie aidée par le ministère de la Culture et de la Communication/DGCA), La Colline – théâtre national, Théâtre Dijon Bourgogne – Centre dramatique national, avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
La compagnie Bernard Sobel bénéficie du soutien de la Ville de Paris.

documents

Rencontre avec l'équipe artistique

mardi 20 septembre à l'issue de la représentation

 

Atelier de critique théâtrale

mardi 20 septembre de 18h30 à 22h30
animé par Maïa Bouteillet, journaliste à la revue Ubu
renseignements s.chojnacki@colline.fr

tournée 

du 11 au 15 octobre au Théâtre Dijon Bourgogne

compagnie

Scenarts

découvrir aussi
Tous des oiseaux
Wajdi Mouawad
5 décembre — 30 décembre
2017 - 2018
en savoir plus
Dormir 100 ans
Pauline Bureau
11 décembre — 23 décembre
2017 - 2018
en savoir plus
Concert - Musique originale de Tous des oiseaux
Eleni Karaindrou
17 décembre — 17 décembre
2017 - 2018
en savoir plus