création 
Pornographie

de Simon Stephens, mise en scène Laurent Gutmann

du 18 novembre au 18 décembre 2010 au Petit Théâtre

du mercredi au samedi à 21h, le mardi à 19h et le dimanche à 16h — entracte compris

Veillez à ne jamais dépasser la ligne jaune.

Simon Stephens

Londres, 7 juillet 2005 : 4 attentats, 56 morts. Les terroristes, nés en Angleterre, y menaient des vies apparemment conformes : effroi et incompréhension à l’origine de Pornographie. Le terrorisme n’est pas le sujet de la pièce, mais le cadre posé pour sept tableaux qui, à travers différents personnages, développent chaque fois l’histoire d’une transgression, bénigne ou non, mais toujours secrète, cachée : espionnage industriel, agression physique, voyeurisme, inceste, préparation d’un attentat dans le métro. Stephens suit ses personnages à distance, leurs transgressions et dissimulations : tentatives de recoller à une réalité qui échappe dans une ville-monde ivre de fluidité, réseau infini d’interconnexions dont les transports en commun forment la métaphore. En même temps que les habitants semblent partager simultanément toutes les scansions de la ville (un concert à Hyde Park, la désignation de Londres comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2012), ils s’y dérobent par leurs gestes interdits. Car transgresser est ici refuser la tyrannie de la transparence, reconquérir un espace intime. Mais ce faisant, les personnages la légitiment : l’ennemi n’est plus extérieur, il est au-dedans, l’ennemi, c’est l’intime. Laurent Gutmann, qui a mis en scène Oriza Hirata (Nouvelles du plateau S.Chants d’adieu), Genet, Keene ou encore Slavkine, aime à questionner dans les oeuvres la dissimulation et les stratégies de chacun pour paraître ce qu’il n’est pas.

équipe artistique

de Simon Stephens 

mise en scène Laurent Gutmann 

traduction de l'anglais Séverine Magois 

scénographie Mathieu Lorry-Dupuy, Laurent Gutmann 

costumes Axel Aust 

lumières Marie-Christine Soma 

son Madame Miniature 

vidéo Ludovic Rivalan 

maquillage, perruques Catherine Saint-Sever 

assistant à la mise en scène Jonathan Châtel 

avec Arnaud Churin, Maryline Cuney, Reina Kakudate, Yvonne Leibrock, Pauline Lorillard, Serge Maggiani, Lucas Partensky, Jean-Benoit Souilh

Photo © Élisabeth Carecchio
voir toutes les photos

production

La dissipation des brumes matinales, compagnie conventionnée par le ministère de la Culture et de la communication – DGCA,
La Colline - théâtre national, avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. Direction de production Emmanuel Magis / A  N A  H  I

Rencontre avec Simon Stephens, Laurent Gutmann
et les comédiens du spectacle, suivie d'une signature de l'ouvrage qui vient de paraître aux Editions Voix navigables
vendredi 26 novembre à l'issue de la représentation

compagnie

Direction de production, diffusion : Emmanuel Magis / A  N   A  H  I emmanuel.magis@free.fr assisté de Mélanie Charreton à l'administration

découvrir aussi
Tous des oiseaux
Wajdi Mouawad
5 décembre — 30 décembre
2017 - 2018
en savoir plus
Dormir 100 ans
Pauline Bureau
11 décembre — 23 décembre
2017 - 2018
en savoir plus
Concert - Musique originale de Tous des oiseaux
Eleni Karaindrou
17 décembre — 17 décembre
2017 - 2018
en savoir plus