parcours de Wajdi Mouawad

Wajdi Mouawad fait ses études à Montréal et obtient en 1991 le diplôme en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada. Sa carrière d’auteur et de metteur en scène s’amorce au sein du Théâtre Ô Parleur en portant au plateau ses propres textes, publiés aux éditions Leméac/Actes Sud-PapiersPartie de cache-cache entre deux Tchécoslovaques au début du siècle (1991), Journée de noces chez les Cromagnons (1994) et Willy Protagoras enfermé dans les toilettes (1998), puis Ce n’est pas la manière qu’on se l’imagine que Claude et Jacqueline se sont rencontrés coécrit avec Estelle Clareton (2000). En 1997, il écrit et met en scène Littoral (qu’il adapte et réalise ensuite au cinéma en 2005); puis Rêves (2000), Incendies (2003) qu’il recrée en russe au Théâtre Et Cetera de Moscou (et qui sera ensuite adapté au cinéma par Denis Villeneuve en 2010, sélectionné dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère lors de la 83ᵉ cérémonie des Oscars et présenté dans la mise en scène de Stanislas Nordey au Théâtre national de la Colline en 2008 et au Théâtre national de Strasbourg en 2016) et Forêts en 2006. En 2008, il écrit, met en scène et interprète Seuls, toujours en tournée, notamment à l’international. En 2009, il se consacre au quatuor Le Sang des Promesses, qui rassemble, en plus d’une nouvelle version de Littoral, les spectacles IncendiesForêts et la création de Ciels. Puis en 2011, Temps est créée à la Schaubühne à Berlin en 2011.

Il écrit des pièces et récits pour enfants (Pacamambo, Un obus dans le cœur, La petite pieuvre qui voulait jouer du piano), des entretiens, ainsi que les romans Visage retrouvé et récemment Anima (qui a reçu plusieurs prix et notamment en 2012 le grand prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres, le prix Phénix de la Littérature, le prix littéraire du deuxième roman de Laval et en 2015 le prix Lire en Poche de littérature française).

Comédien de formation, il interprète des rôles dans ses propres spectacles, mais aussi sous la direction d’autres artistes comme Brigitte Haentjens dans Caligula d’Albert Camus (1993), Dominic Champagne dans Cabaret Neiges noires (1992) ou Daniel Roussel dans Les Chaises d’Eugène Ionesco (1992). En 2010, il interprète Stepan Fedorov dans la pièce Les Justes de Camus mis en scène par Stanislas Nordey et présenté à La Colline - théâtre national.

Son parcours lui donne à explorer aussi d’autres univers : Al Malja (1991) et L’Exil de son frère Naji Mouawad, Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, Macbeth de Shakespeare (1992), Tu ne violeras pas d’Edna Mazia (1995), Trainspotting d’Irvine Welsh (1998), Œdipe Roi de Sophocle (1998), Disco Pigs d’Enda Walsh (1999), Les Troyennes d’Euripide (1999), Lulu le chant souterrain de Frank Wedekind (2000), Reading Hebron de Jason Sherman (2000), Le Mouton et la Baleine d’Ahmed Ghazali (2001), Six personnages en quête d’auteur de Pirandello (2001), Manuscrit trouvé à Saragosse opéra d’Alexis Nouss (2001), Ma mère chien de Louise Bombardier (2005) et Les Trois Sœurs de Tchekhov (2002).

Il collabore régulièrement avec Krzysztof Warlikowski (traduction de Un tramway nommé désir – créée en février 2010 à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Contes africains d’après Shakespeare, créée au Théâtre National de Chaillot en 2011, Phèdre(s) créé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe en mars 2016.

Il porte au plateau les sept tragédies de Sophocle (en trois opus Des femmes composé de Les TrachiniennesAntigone, Électre – créé en 2011, Des Héros avec Ajax un cabaret et Œdipe Roi – créé en 2014 ; l’intégrale sous le titre Le Dernier jour de sa vie présenté dans le cadre de Mons 2015 capitale européenne de la culture. Le diptyque Des Mourants, composé d’Inflammation du verbe vivre et des Larmes d’Œdipe, est toujours en tournée.

Son cycle Domestique prolonge sa recherche autour d’univers familiers, avec la création de Sœurs en 2014, toujours en tournée, puis prochainement de Frères avec Robert Lepage, suivis de Père et Mère.

À l’invitation de l’Opéra de Lyon et de la Canadian Opera Company (Opéra de Toronto), il met en scène l’Enlèvement au sérail de Mozart en juin 2016 à l’Opéra de Lyon (direction musicale Stefano Montanari).

Il répond en décembre 2015 à l’invitation du Château des ducs de Bretagne en partenariat avec le Muséum d’histoire naturelle de Nantes et présente jusqu’en février 2016 Créatures / Les animaux ont une histoire, parcours sonore et plastique donnant la parole aux animaux en résonance avec les œuvres de la collection permanente du Château. Il conçoit à cette occasion Les Animaux ont une histoire, premier tome de sa nouvelle collection de Bibliothèque sonore.

Il conduit par ailleurs le projet Avoir 20 ans en 2015 avec 50 adolescents (venus de Mons, Namur, Nantes, L’Île de la Réunion et Montréal) qui suivent la compagnie pendant cinq années et grandissent au fil de voyages à Athènes, Lyon, Auschwitz, Dakar, etc. Il mène l’atelier des élèves de 3ᵉ année du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris et les met en scène dans Défenestrations, présentée au mois de novembre à Paris. Il poursuit ses échanges avec la jeune génération au cours de collaborations avec l’École Supérieure d’Art Dramatique de Paris, l’Université de Strasbourg et la MC93 à Bobigny.

Il est nommé directeur de La Colline le 6 avril 2016. Créé en 2017, Tous des Oiseaux remporte le Grand prix ainsi que le prix de la Meilleure création d’éléments scéniques décernés par l'Association Professionnelle de la Critique de Théâtre, de Musique et de Danse. Il crée au printemps suivant, le spectacle Notre Innocence. Deux autres créations sont attendues en 2019 : Fauves et Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge avec Arthur H.
 
Wajdi Mouawad est représenté par Simard Agence artistique inc.